Les effets du sport sur la santé à tout âge

Les effets du sport sur la santé à tout âge

Qui ne sait pas que le sport est bénéfique pour notre corps et notre esprit ? Au travers de cet article de manière simple et concise, nous vous énumérons les bienfaits d’une activité sportive régulière. Le monde scientifique est sans équivoque :

Le sport, c'est la santé

Avant toute chose, il vous faut savoir que la pratique d’une activité physique modérée (à raison d’environ 3 heures par semaine) ou d’une activité physique intense (au moins 20 minutes 3 fois par semaine) aide à diminuer jusqu’à 30% le risque de mort prématurée.

Une activité physique vous permet :

  • D’accroître votre force musculaire
  • De maintenir une fonction musculaire indispensable à l’autonomie
  • D’acquérir et de préserver votre capital osseux (résistance aux fractures et ralentissement de la perte osseuse)
  • De renforcer votre système immunitaire
  • De renforcer vos capacités cardiaques et respiratoires
  • De développer votre souplesse et votre équilibre

En outre, le sport réduit le risque de maladies :

  • Les cancers en général et plus particulièrement le cancer colorectal (de 40 à 50%), le cancer du sein (de 30 à 40%), le cancer de l’endomètre (de 30% en moyenne), le cancer du poumon et de la prostate.
  • Il réduit le risque d’affections cardio-vasculaires et le risque d’hypertension artérielle
  • Il régule votre diabète et votre cholestérol
  • Il abaisse le risque d’ostéoporose
  • Il minimise le risque de surpoids et d’obésité

Enfin, sur le plan mental, une activité physique vous permet de :

  • Libérer certaines hormones relaxantes et analgésiques pour votre corps
  • D’améliorer la gestion du stress et de réduire votre anxiété
  • D’améliorer la qualité du sommeil en lui permettant d’être plus réparateur
  • D’améliorer l’image corporelle et d’augmenter votre propre estime
  • De véhiculer un facteur d’intégration social si vous pratiquez en groupe
  • De réduire le risque de certaines maladies comme la dépression ou la maladie d’Alzheimer

Comme nous venons de le voir, faire du sport est indispensable pour une meilleure santé au quotidien. Si vous n’êtes pas adepte du fitness et des cours ou si vous n’avez absolument pas le temps, nous vous suggérons de commencer par marcher à vitesse modérée à rapide dans les rues de votre ville. C’est un moyen simple et ludique pour débuter. Enfin, montez les marches, évitez les ascenseurs, déplacez-vous à pieds ou à vélo…

Cet article est à présent terminé. Pour de plus amples informations sur les bienfaits du sport et d’une activité physique en général, n’hésitez pas à vous renseigner dans notre salle de sport. Nous nous ferons une joie de vous guider en fonction de vos envies et de vos capacités. Suer en se faisant plaisir, voilà votre objectif !

L'importance du sommeil dans le sport

L'importance du sommeil dans le sport

Cette semaine, nous vous expliquons les mécanismes liés au sommeil et à la récupération chez les sportifs (qu’ils soient amateurs ou de haut niveau). Pour avoir un corps en bonne santé grâce à une activité physique régulière, il faut bien dormir.

Le sommeil, comment ça marche ?

Le sommeil est un pilier important de l’hygiène de vie, au même titre que l’hydratation, l’alimentation et le sport. De plus, le sommeil joue un rôle primordial dans notre humeur et notre morale. C’est un élément important pour notre psychisme. Il faut savoir que le sommeil est une succession de périodes de sommeil lent et de sommeil paradoxal. Ce cycle dure environ 90 minutes et se répète généralement 4 à 6 fois tout au long de la nuit (soit environ 8 heures pour un individu moyen).

La phase lente comporte 3 stades : léger, profond et très profond. Quant à la phase paradoxale, c’est celle des rêves. À ce stade, tandis que vos muscles sont relâchés, votre cerveau continue d’être aussi actif qu’en journée.

Il est important de comprendre que le nombre d’heures nécessaires est variable. Chaque personne, qu’elle soit sportive ou non, a un besoin plus ou moins élevé de temps de repos. Et d’autant plus que le sommeil est modifié en fonction de paramètres comme l’âge ou l’activité physique. En effet, si l’âge a un effet de diminution et de saccades, l’activité physique accentue en revanche le temps de sommeil lent et augmente le temps de sommeil global, en plus d’en modifier la qualité.

Quelques règles pour mieux dormir

  • Prévoyez un intervalle de 2 heures entre l’activité physique et l’heure du coucher. Cependant, au plus on est habitué à s’entraîner à des heures tardives, moins les conséquences sur le sommeil sont importantes.
  • Endormez-vous à des heures fixes et régulières.
  • Prévoyez un rituel avant de vous endormir : lecture, éclairage doux, verveine…
  • Ne surchauffez pas la chambre. Une température de 18 ou 19 degrés est idéal.
  • Mangez léger le soir (salades, légumes, soupes) et pensez à bien vous hydrater.

Pour conclure, on peut dire que l’équilibre entre le sport et le sommeil est essentiel, l’un favorisant l’autre. Un sommeil de mauvaise qualité vous rendra moins performant, tout en augmentant la sensation de fatigue, le risque de blessures et en diminuant la récupération de vos muscles et de votre système nerveux. Réciproquement, avoir une activité physique régulière favorisera la qualité de votre sommeil du fait d’une meilleure régulation de votre horloge biologique.